COVID-19 en Inde rurale, en Algérie et au Maroc: une analyse féministe des expériences et des pratiques inventives des petits agriculteurs et des ouvriers agricoles

Publié le 15/04/2021
Frontiers

C'était en quelque sorte triste et surréaliste de quitter les lieux où nous menons nos recherches empiriques, en particulier parce que nous connaissions les nombreux défis auxquels les petits agriculteurs et les ouvriers agricoles avec lesquels nous passions régulièrement du temps étaient confrontés à la fois en raison de la santé du COVID-19. menace elle-même et en raison des implications des mesures de verrouillage. Cela détourne l'attention de la façon dont le COVID-19 a mis l'accent sur les caractéristiques violentes de l'agriculture industrielle et du système alimentaire modernes (Béné, 2020; Clapp et Moseley, 2020; Timilsina et al., 2020; van der Ploeg, 2020), à au lieu de cela, mettre en lumière les implications très matérielles du COVID-19 sur la vie quotidienne et les moyens de subsistance des personnes impliquées dans l'agriculture à petite échelle et leurs pratiques inventives pour y remédier aussi bien que possible. Premièrement, en utilisant une lentille intersectionnelle, nous nous concentrons sur la façon dont différents petits agriculteurs et ouvriers agricoles vivent le COVID-19 et le verrouillage de diverses manières matérielles.

Source



Irene Leonardelli 1,2 * , Lisa Bossenbroek 3 , Hind Ftouhi 4 , Zakaria Kadiri 5 , Sneha Bhat 6 , Seema Kulkarni 6 , Meriem Farah Hamamouche 7,8 , Mohamed Amine Saidani 4,7,8,9 , Margreet Zwarteveen 1,2 et Jeltsje Sanne Kemerink-Seyoum 1,2
  • 1 Département de la gouvernance de l'eau, IHE Delft Institute for Water Education, Delft, Pays-Bas
  • 2 Groupe sur la gouvernance et le développement inclusif, Institut de recherche en sciences sociales d'Amsterdam, Université d'Amsterdam, Amsterdam, Pays-Bas
  • 3 iES Landau, Institut des sciences de l'environnement, Université de Koblenz-Landau, Landau, Allemagne
  • 4 Département des Sciences Humaines, Institut de l'Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat, Maroc
  • 5 Faculté des Lettres et Sciences Humaines Ain-Chock, Université Hassan II, Casablanca, Maroc
  • 6 Society for Promoting Participative Ecosystem Management (SOPPECOM), Pune, Inde
  • 7 Bureau d'Etudes, Consulting dans le domaine agricole (ECA), Alger, Algérie
  • 8 Unité Mixte de Recherche «Gestion de l'Eau, Acteurs, Territoires» (UMR G-Eau), Cirad, Montpellier, France
  • 9 Montpellier SupAgro, Montpellier, France

Reçu: 15 janvier 2021; Accepté: 22 mars 2021;
Publié le 15 avril 2021.

Édité par:

Seema Arora-Jonsson , Université suédoise des sciences agricoles, Suède

Revu par:

Harry W. Fischer , Université suédoise des sciences agricoles, Suède
Robert M. Mbeche , Université Jomo Kenyatta d'agriculture et de technologie, Kenya