Le premier collège rural numérique de proximité au Maroc voit le jour à Azilal

Publié le 01/06/2021
MAP


Azilal - Le collège rural numérique de proximité (CORP), "Khalid Iben Alwalid", ouvert cette année à Douar “Khallad” dans la commune Aït Belal (province d'Azilal), est le premier établissement d’enseignement en milieu rural à proposer des cours à distance au niveau national.

Le projet de cet établissement novateur traduit la volonté de remédier aux dysfonctionnements de l’enseignement en milieu rural et dans les zones enclavées en vue de renforcer l’égalité des chances en matière d’accès à l’enseignement, améliorer le rendement du système éducatif, lutter contre la déperdition scolaire et encourager la scolarisation de la fille rurale à la faveur de l’usage des technologies numériques.

Il a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région Béni Mellal-Khénifra (AREF), la fondation zakoura pour l’éducation et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) à Azilal.

Le CORP “Khalid Iben Alwalid” est un établissement scolaire virtuel qui emploie une équipe d’enseignants à distance basée à Béni Mellal alors que le collège lui-même est situé à Douar Khallad dans les environs d’Azilal. Ce projet a été doté des équipements les plus modernes et compte entre 15 et 20 élèves âgés de 12 à 16 ans pour chaque classe.

Les élèves bénéficiaires reçoivent pendant trois ans des cours interactifs à travers une plateforme digitale et des capsules et des enregistrements pour visionnage ultérieur.

Les bénéficiaires de ce projet sont les enfants déscolarisés ou qui ne disposent pas d’établissements d’enseignement dans leurs Douars, ce qui va leur permettre de poursuivre leurs études dans un environnement qui respecte les standards d’un enseignement de qualité.

Selon la Fondation Zakoura, la mise en place de ce projet, le premier en son genre en milieu rural, s’inscrit pleinement dans la volonté commune des parties prenantes de réduire la fracture éducative et de lutter contre le décrochage scolaire tout en assurant une inclusion numérique des bénéficiaires en zones rurales.

Né en réponse au besoin en solutions innovantes et alternatives pour faire face à cette problématique, le CORP s’articule autour de trois grands axes, à savoir promouvoir l’égalité des chances pour l’accès à une scolarisation collégiale, améliorer la performance du système éducatif et le suivi scolaire afin de prévenir l’abandon scolaire et offrir un dispositif pédagogique innovant à travers l’usage du numérique.

Une rencontre de coordination a été tenue récemment entre le Directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région Béni Mellal-Khénifra, Moustafa Slifani et le président fondateur de la fondation Zakoura, Noureddine Ayouch, en présence des différents intervenants et partenaires en vue de suivre et accompagner la mise en oeuvre de ce projet pilote.

A cette occasion, M. Slifani a souligné l’importance de cette expérience innovante en ce qui concerne sa conception et sa réalisation, relevant que l’ouverture sur les différents partenaires traduit dans les faits les dispositions de la loi-cadre 51-17 relative à la réforme du système éducatif, en particulier les leviers portant sur la généralisation d’un enseignement inclusif, solidaire au profit de tous les enfants et sans discrimination aucune.

Il a également indiqué que cette expérience s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts visant à lutter contre l'abandon à travers l’usage des technologies de l’information et de la communication pour promouvoir la qualité de l’enseignement et améliorer son rendement et renforcer d’une manière graduelle l’enseignement numérique dans la perspective de sa généralisation.

Pour sa part, le président fondateur de la fondation Zakoura pour l’éducation s’est félicité des étapes franchies par ce projet et l’action de l’ensemble des parties prenantes qui ont contribué à donner corps à cette expérience à partir d’un concept novateur d’un lycée collégial numérique qui tienne compte des besoins réels des bénéficiaires ainsi que des spécificités locales.

Il a appelé à mettre à contribution cet effort intellectuel parti d’une idée à caractère national pour ce transformer en un projet à part entière en vue de développer ce modèle et le généraliser dans les différentes régions du pays, tout en faisant part de la disposition de la fondation zakoura à poursuivre l’effort de soutien du système de l’éducation et de la formation.