Menu
Coupures.com Coupures.com
Articlophile : Bulletin de veille informationnelle
 
Le Courrier de l'Ouest | 07/02/2022

Une avalanche d’émotions pour Rayan




Choc et tristesse. Une vague d’émotion au Maroc et dans le monde entier a accompagné la mort tragique du petit Rayan, coincé pendant cinq jours au fond d’un puits dans une région pauvre du nord du royaume, un drame humain amplifié par les réseaux sociaux. Ses funérailles auront lieu aujourd’hui, selon le député de la province de Chefchaouen.

«  Épilogue tragique… Tristesse et choc au Maroc… La chute d’un enfant qui a rappelé au monde entier les valeurs de l’humanité  », a commenté la presse dominicale.

Signe de la forte émotion provoquée par le drame, c’est le cabinet royal qui a annoncé samedi soir le décès de l’enfant. Dans un communiqué officiel, le roi Mohammed VI a présenté ses condoléances aux parents.

La course contre la montre menée pendant cinq jours par les sauveteurs a été suivie en direct par d’innombrables internautes.

Et dès l’annonce du décès, les hommages sur les réseaux sociaux ont afflué en provenance du monde entier, de l’Algérie voisine et rivale jusqu’en France ou aux États-Unis, dans toutes les langues. «  Nous avions tous gardé l’espoir que le petit Rayan s’en sorte. Tout ceci est tellement tragique  », a réagi sur Twitter la romancière maroco-américaine Laila Lalami, alors que le président Emmanuel Macron a dit sur Facebook «  à la famille du petit Rayan et au peuple marocain que nous partageons leur peine  ». Visiblement ému, le pape François a salué «  tout un peuple (marocain) qui s’est rassemblé pour sauver Rayan  », lors de la prière de l’Angélus hier.





Articlophilie | Liste de lecture