Menu
Coupures.com Coupures.com
Articlophile : Bulletin de veille informationnelle
 
Articlophile.com | 07/06/2022

S'il n'y avait pas eu la bonne fortune cosmique, nous ne serions pas ici




Le problème

  • Le système solaire, au cours de ses premières années, a subi un violent changement sismique
  • Au moins les trois quarts (et probablement 90 à 95%) de tous les systèmes d'exoplanètes géantes doivent être les survivants d'instabilités dynamiques
  • Ce qui soulève la question : notre système solaire a-t-il eu de la chance ? Nos planètes ont des orbites presque circulaires - avons-nous évité d'une manière ou d'une autre l'instabilité ? Plusieurs signes indiquent non
  • Les orbites des planètes géantes semblent avoir été remaniées depuis qu'elles sont sorties du disque gazeux formant les planètes du soleil
  • Les simulations montrent que les orbites des planètes géantes auraient dû être presque circulaires et beaucoup plus stables, mais pas si
  • Jupiter et Saturne ont changé d'orbite, plaçant Saturne à environ 3 millions de kilomètres du Soleil et Uranus à environ 1 milliard de kilomètres de Neptune
  • Au moment où nous avons formé la lune, elle s'était déjà formée à un rythme d'environ 3 milliards d'années par an
  • De toute évidence, il y a eu un pic d'activité volcanique il y a environ 4 milliards d'années au moment de l'éclatement de la lune d'Apollo, suivi d'une accumulation de cratères rocheux autour de la lune et de Saturne.
  • Il n'y a aucun moyen de savoir ce qui a causé la formation de ces cratères en premier lieu.

    {MAGAZINE NAUTILUS }





Articlophilie | Liste de lecture