Menu
Coupures.com Coupures.com
Articlophile : Bulletin de veille informationnelle
 
L'intern@ute | 07/02/2022

Mort de Rayan : émotion dans le monde, les raisons du décès




MAROC. La mort du petit Rayan, survenue 4 jours après qu'il est tombé dans un puits, dans les montagnes du Rif, ont généré une vague d'émotions dans le monde. Les conditions dans lesquelles il tentait de survivre étaient trop rudes.

Le petit Ryan, tombé dans un puits, dans les montagnes du Rif, au Maroc, est décédé, a-t-on appris le 5 février 2022. Sa mort, a généré une vague d'émotions, au-delà des frontières du Maroc. Des milliers de message de condoléances ont été rédigés sur les réseaux sociaux, plusieurs responsables politiques, comme Emmanuel Macron, ont tenu à faire part de leur peine auprès des autorités marocaines et auprès de la famille du petit garçon. Le Pape a également rédigé un communiqué pour soutenir les proches de l'enfant. Le roi du Maroc a appelé le père et la mère de Ryan après avoir appris le dénouement du drame. Depuis mardi, les secours étaient à l'oeuvre pour sortir le jeune Rayan, 5 ans, d'un puit dans lequel il était tombé. Mesurant 32 mètres de haut, la tâche était ardue et les secouristes ont mis quatre jours à arriver jusqu'à l'enfant. Une opération d'autant plus délicate étant donné la nature du sol et le risque d'éboulement.

Rayan a pu être sorti vivant de ce puit asséché. Bien qu'ayant transmis durant ces longs jours d'attente, de l'eau et de l'oxygène au garçonnet, il était impossible de savoir s'il avait pu les utiliser jusqu'au bout. Ce que l'on sait, c'est que le jeune Rayan était en vie, bien qu'affaibli les premiers jours. Un secouriste avait affirmé au micro des médias internationaux : "J'ai réussi à parler avec l'enfant. Je lui ai demandé s'il pouvait m'entendre et il y a eu une réponse. J'ai attendu une minute et j'ai vu qu'il commençait à utiliser l'oxygène." Pour autant, dès samedi, le chef des sauveteurs reconnaissait qu'il était "impossible de savoir si l'enfant est en vie".

Les secouristes avaient indiqué à la télévision publique Al Oula que des médecins étaient sur place, en attendant la sortie de l'enfant, afin de réaliser au plus vite "les examens initiaux et les interventions de réanimation à l'enfant une fois secouru". Les causes précises de la mort de Ryan n'ont pas été formellement établies, mais les conditions dans lesquelles il était piégé dans le puits rendaient sa survie très difficile. Il est également difficile d'établir à quelle heure et quel jour le jeune garçon est décédé.

Mort de Ryan : que s'est-il passé ?

Le drame a commencé mardi 1er février. Le père de Ryan réparait un puit dans les montagnes du Rif au Maroc. C'est alors que son fils est tombé accidentellement, comme l'expliquait le papa auprès du média Le360 : "Dans un moment d'inattention, le petit est tombé dans le puits que je réparais. Je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit." Les dimensions du trou en question ? 45 centimètres de diamètre, pour 32 mètres de hauteur. Les villageois ont alors tenté de le sortir de là, avant que les secours arrivent enfin quelques heures après la chute.

Très vite, après avoir pensé à élargir le trou, les secouristes ont décidé de creuser un trou autour du puits pour pouvoir sauver le garçonnet. L'opération, fastidieuse, a nécessité de longues heures. Mais Jeudi, 48 heures après le début du forage, les secouristes avaient encore près de 5 mètres à creuser. Depuis le premier jour, on avait fait parvenir au jeune enfant des bouteilles d'oxygène et de la nourriture. Pour autant, son état de santé restait très incertain. Le risque d'éboulement ralentissait le travail des secours... Samedi, les travailleurs ont été confrontés à la présence d'une grosse roche. Ils ont donc dû forer pour accéder au garçonnet. Finalement, samedi 5 février, Rayan est sorti de son puits à 22 heures. Très vite, le verdict a été connu de tous : Rayan n'a pas survécu.

L'intern@ute

Thémes : L'intern@ute




Articlophilie | Liste de lecture